Où nous trouver
ou
Me localiser
List
Map
Que faire au quotidien lorsque mon enfant a une peau à tendance atopique ?Back
 
 

Que faire au quotidien lorsque mon enfant a une peau à tendance atopique ?

Découvrez les bons gestes à adopter en hiver et été pour apaiser la peau à tendance atopique de votre enfant.

En cas de crises, il est recommandé de suivre une piste médicale. Mais la clé de l’apaisement ne réside pas uniquement dans l’usage de soins médicaux au moment des crises. Bien au contraire.

La Dermatite Atopique, comment lutter contre ?

Pour lutter contre l’eczéma atopique, l’utilisation au quotidien de dermo-cosmétiques adaptés est à ne pas négliger. C’est en prenant soin quotidiennement, toute l’année, de ces peaux fragiles qu’on améliore la vie des peaux à tendance atopique. En première ligne, les crèmes dermo-cosmétiques émollientes, à appliquer chaque jour.

Les particularités des crèmes émollientes :

En fortifiant l’épiderme et en restaurant la barrière cutanée fragilisée, elles préviennent la déshydratation de la peau et la rendent moins perméable aux allergènes. Les risques de fendillements diminuent, tout comme la sécheresse. Le confort renaît. D’autant que l’apaisement ne vient pas seulement du produit mais du toucher caressant avec lequel on l’applique. Moment de tendresse, l’application de la crème émolliente sur la peau se fait en massage délicat, avec des mains très propres (la peau étant très perméable). On chauffe le soin entre ses paumes, puis on le fait pénétrer par mouvements circulaires doux.

Quels sont les bons gestes à adopter, pour une peau à tendance atopique, hiver comme été ?

• Oui au bain mais avec une eau qui ne dépasse pas les 32°C ou 33°C (de manière à ne pas augmenter la vasodilatation des vaisseaux) et pas plus de 5 à 10 minutes. L’eau peut être adoucie par une huile de bain adaptée. Le produit lavant doit être choisi sans savon, non irritant, à pH physiologique et facile à rincer, comme des huiles ou gels moussants émollients conçus spécifiquement pour ces peaux fragiles. L’application se fait sans frotter, avec les mains et non un gant, trop irritant. Le séchage se doit d’être tout aussi délicat. On tamponne la peau avec une serviette, on ne la frotte pas.

• Coupez régulièrement les ongles pour éviter les lésions au grattage et la surinfection.

• Gare à la poussière, au tabac et aux acariens qui se nichent dans les moquettes, rideaux, matelas… l’atmosphère du lieu de vie doit être la plus saine possible. Le bon réflexe : aérer le plus souvent possible.

• Misez sur les vêtements en coton, plutôt que sur la laine ou les tissus synthétiques propices au grattage.

• Choisissez une lessive douce et faites l’impasse sur l’adoucissant.

• Au soleil, pas d’exposition directe entre 11h et 16h et pas d’exposition du tout avant 3 ans. Pour tous, pas d’exposition sans un produit de protection solaire à indice élevé et sans le port de vêtements, lunettes, chapeaux.

• La baignade en mer ou piscine, un plaisir dont il ne faut pas se priver. Les crèmes barrières sont là ! En formant un film protecteur invisible, elles isolent la peau des agressions extérieures que sont notamment le sel et le chlore. C’est comme si la peau était dotée d’un imperméable.

Où nous trouver
ou
Me localiser
List
Map