AD_ATOPIC-DERMATITIS_CHILDREN_LARGE_2021
Sommaire du dossier

Les zones les plus touchées par l’eczéma atopique

Aïe, ça gratte !  Visage, plis du coude, arrière des genoux, mains ou chevilles : la dermatite atopique atteint des zones différentes selon l’âge, avec un point commun : une sécheresse cutanée, des plaques rouges et des démangeaisons très désagréables.

En phase de crise, les symptômes sont des plaques rouges, des démangeaisons, des suintements, un épaississement de la peau et des marques de grattage. Lors des périodes de rémission, la peau reste marquée par une sècheresse importante. Les zones touchées par la dermatite atopique varient selon l’âge, la sévérité et le moment de l’examen selon que l’on soit en crise ou en rémission. Pour tout savoir sur les zones les plus touchées, suivez le guide.

Gaspard a souvent des poussées sur le visage, ce qui peut être très impressionnant, d’autant que cette zone n’étant pas protégée, il a tendance à se gratter. J’essaie donc d’appliquer un soin 2 fois par jour, pour apaiser les démangeaisons.

Céline, maman de Gaspard, 2 ans.

Les zones touchées par l’eczéma atopique
chez le nourrisson

Chez votre tout-petit, les plaques sont principalement situées sur le visage (joues, derrière et sous les oreilles), le cou et les membres. Le tronc peut aussi être touché, mais la région des fesses est généralement épargnée (ouf !). Résultat : la peau est sèche, l’inflammation constante… et votre bébé a bien du mal à dormir sereinement. 

AD_BABY_FIRST-CARE-LAYING-DOWN_LARGE_2021
AD_IRRITATIONS_CHILD-IRRITATED-CHEEK-CREAM_LARGE_2021

Les zones touchées par l’eczéma atopique
chez l’enfant

A partir de 2 ou 3 ans, l’eczéma atopique change de localisation : on observe alors des lésions suintantes, puis des croûtes et une lichénification (c’est-à-dire un épaississement de la peau en plaques rose foncé, puis brunes, irrégulièrement quadrillée par de profonds sillons). Elles apparaissent le plus souvent sur le corps au niveau des plis (cou, coudes, genoux) et des extrémités (mains, poignets, chevilles). Résultat : un inconfort important, de jour, comme de nuit, et une furieuse envie de se gratter…

Les zones touchées par l’eczéma atopique
chez l’adulte

Chez l’adulte, on observe 3 phénomènes majeurs : une lichénification de la peau (elle s’épaissit et forme des plaques plus dures et plus foncées, un peu striées), un prurit intense (démangeaison) et une xérose (ou sécheresse de la peau). La dermatite atopique se développe au niveau du corps sur les plis de flexion, des poignets, des chevilles et sur le visage, des paupières. La tête, le cuir chevelu, le cou, la partie supérieure du tronc et les épaules peuvent être aussi touchés. A l’inconfort s’ajoute souvent une gêne esthétique. 

AD_IRRITATIONS_WOMAN-NECK_LARGE_2021

La Dermatite atopique : quels traitements ? 

Quel que soit l’âge et la zone touchée, les traitements consistent en l’utilisation d’un dermocorticoïde uniquement sur les lésions, et l’application d’un soin émollient sur tout le corps. En phase de crise, les corticoïdes topiques agissent efficacement car ce sont de puissants anti-inflammatoires.

La cortisone peut s’appliquer sur la peau sous forme de crème, pommades, gels ou lotions. L’application d’un émollient est nécessaire tous les jours en phase de crise. En phase de rémission, le traitement consiste en l’application quotidienne d’un soin émollient sur tout le corps. Les émollients, appliqués chaque jour, apaisent la peau et agissent en réduisant l’inflammation et la sècheresse de la peau pour ainsi prévenir les crises. Et bien sûr, tous les jours, avoir le bon produit lavant adapté sous la douche ou dans le bain : sans savon au pH physiologique.