Où nous trouver
ou
Me localiser
List
Map
Que faire lorsque mon enfant a une peau à tendance atopique et que l’été pointe le bout de son nez ?Back
 
 

Que faire lorsque mon enfant a une peau à tendance atopique et que l’été pointe le bout de son nez ?

La dermatite atopique bouleverse la vie des enfants et de leurs parents. Nos conseils pour leur offrir un retour au calme en toutes saisons, hiver comme été.

La vie de 20 % des enfants et de leurs parents est bouleversée par la dermatite atopique.. Heureusement, il existe des solutions pour leur offrir un retour au calme.

La dermatite atopique, qu'est-ce que c'est ?

L’eczéma atopique, appelé aussi dermatite atopique, apparaît dans 80% des cas avant 1 an. Cette maladie de peau est la plus fréquente de l’enfance mais elle n’est pas contagieuse ! Elle diminue généralement après 7 ans, voire au moment de l’adolescence, mais peut persister à l’âge adulte.

La dermatite atopique, pourquoi ?

Souvent parce qu’on a une prédisposition héréditaire à l’allergie, que ce soit l’asthme, la rhinite allergique ou la conjonctivite allergique par exemple. C’est ainsi que 50% des enfants qui ont un parent allergique développent une dermatite atopique. Ils sont 80% si les deux parents en sont atteints. Et si l’eczéma atopique se développe, c’est aussi parce que la fonction barrière (ou de protection de la peau) de ces enfants est déficiente. Ils sont donc plus sensibles aux agressions extérieures. Beaucoup estiment aujourd’hui que notre environnement pollué, notre vie en milieu de plus en plus aseptisé et l’usage de traitements antibiotiques pourraient être une explication au développement croissant des allergies.

La dermatite atopique, en savoir plus :

En langage scientifique, cet eczéma atopique se définit comme une dermatose inflammatoire chronique et prurigineuse. Elle se caractérise par des crises, où apparaissent plaques rouges aux contours irréguliers, petites vésicules suintantes qui évoluent en croûtes, mais aussi une très grande sécheresse et des démangeaisons importantes. À ces poussées localisées au niveau du front, des joues, du cou, des paupières, du tronc, des plis des coudes et des genoux, font suite des rémissions plus ou moins longues. De quoi souffler un peu. Ces périodes inflammatoires étant source de sommeil perturbé, de concentration scolaire amoindrie, bref, d’une véritable altération de la qualité de la vie, pour l’enfant et toute sa famille.

Avec l’été, l’eczéma s’améliore souvent. Une conséquence bénéfique des UV et d’un air plus humide propice à une meilleure hydratation de la peau. Cependant, ça n’est pas le moment de relâcher l’attention. Pour conserver ce calme qui fait du bien, produits ciblés et gestes bienveillants s’imposent.

Mais en cas de crise, la piste médicale peut être à suivre : En effet, pour faire redescendre l’inflammation quand la peau voit rouge, ce sont aux anti-inflammatoires locaux qu’on fait appel. Lorsque la posologie est bien suivie, l’effet est radical. Mais pour accroître les bénéfices et même espacer leur usage, l’idéal est d’utiliser en complément une à deux fois par jour des soins émollients. La barrière altérée se renforce, les démangeaisons liées à la sécheresse cutanée se calment.

Où nous trouver
ou
Me localiser
List
Map
Newsletter
Recevez des informations exclusives sur nos produits, des actualités et des conseils afin de prendre soin de votre peau.